Excursion au Parc National de Moukalaba Doudou

Excursion au Parc National de Moukalaba Doudou

Les efforts consentis par les pouvoirs publics ces dernières années dans l’aménagement du réseau routier national ont rendu les parcs nationaux accessibles.

Ils sont désormais ouverts à toutes personnes désirant les visiter en famille ou entre amis dans des conditions optimum de sécurité. Il en est ainsi du parc national de Moukalaba Doudou. Celui-ci est situé au sud-ouest du Gabon entre les provinces de la Nyanga, de la Ngounié et de l’Ogooué maritime.

 

Résultant du regroupement de la réserve de faune de Moukalaba Dougoua et de l’essentiel de l’aire d’exploitation rationnelle de faune du massif des monts Doudou, ce parc couvre une superficie de 4500 km2. Il est composé d’une diversité d’habitats allant des forêts humides de montagne aux marécages de papyrus, des rivières de la lagune Ndougou, des vallées de la Moukalaba et de la Nyanga aux savanes herbeuses.

Le parc national est accessible en voiture à partir de Libreville, par la route nationale 2, praticable en toute saison. Le parcours, près de 600 km, traverse deux capitales provinciales : Lambaréné (Moyen-Ogooué) et Mouila (Ngounié). Il offre le spectacle toujours majestueux de la forêt équatoriale parsemée d’habitations villageoises dont la monotonie de l’architecture n’est rompue que par les ponts qui permettent de franchir les principaux cours d’eau du pays qui le jalonnent : le komo à Kango, l’Ogooué à Lambaréné et la Ngounié à Mouila.

Après Mouila, la forêt s’efface progressivement et laisse la place à de vastes étendues de savanes. Ce paysage se prolonge sur quelques centaines de kilomètres.

Les populations des quelques hameaux dispersés le long de la route, vous adresseront de chaleureux signes de la main en guise de bienvenue, caractéristiques de l’hospitalité des populations du Gabon.

La savane est ensuite brusquement remplacée par une forêt aux pentes escarpées et aux vallées encaissées comme pour signaler l’approche de la province de la Nyanga et de sa capitale Tchibanga, agglomération la plus proche du parc national de Moukalaba Doudou.

Dans cette ville, vous pourrez faire une escale et reprendre des forces après cette traversée de ce que l’on a pris l’habitude d’appeler le Gabon profond. La ville dispose de plusieurs possibilités d’hébergement et de restauration. Vous pourrez, au gré de votre fantaisie, manger chinois, français, italien ou vous laissez tenter par une diversité de mets locaux allant du nyembwé à l’odika, en passant par le bouillon de poisson et plusieurs variétés de plats de légumes qui font la fierté de la gastronomie de la région. Pour prolonger la soirée, les cafés, les boîtes de nuit et les bars sont ouverts tous les jours de la semaine. Le « quartier commercial » est celui qui permettra de mieux apprécier la vie nocturne à Tchibanga.

 

A partir de la ville de Tchibanga, le voyage vers le parc national de Moukalaba Doudou se poursuit en voiture suivant deux itinéraires. Le premier consiste à prendre la route qui relie la capitale provinciale de la Nyanga à Doussala, principale porte d’entrée dans le parc. Dans ce village, situé dans la périphérie Est du parc, une association locale, l’ONG PROGRAM*, oeuvre à la conservation des grands singes par le développement d’activités touristiques en collaboration avec les populations locales. La forêt environnante, que Doussala partage avec le parc national, abrite en effet la plus grande concentration des grands singes du pays et constitue le deuxième site mondial pour les gorilles de plaines.

L’association a aménagé des sentiers, des passerelles et a formé des pisteurs et des guides locaux. Vous pourrez ainsi progresser à l’intérieur du parc national et observer les primates dans des conditions de sécurité optimales en zone forestière.

Sur la piste des grands singes, vous observerez également d’autres espèces animales représentatives de la grande forêt du bassin du Congo tels que les éléphants de forêt et les Cobes de Fasa (espèce d’antilope endémique au parc national).

Le deuxième itinéraire fait plus appel à l’esprit d’aventure et requiert des aptitudes physiques. Au départ de la ville de Tchibanga, il suit une route peu praticable vers l’ouest jusqu’au village Dighoudou, avant de franchir l’embouchure du fleuve Nyanga.

La suite du voyage se fait à pied (une vingtaine de kilomètres) jusqu’au Camp Mbani, un petit campement, initialement aménagé pour accueillir les équipes de travail du parc national, mais qui maintenant sert à l’accueil des visiteurs. Il peut recevoir une dizaine de personnes pour la nuit.

Après le bivouac, il faut encore marcher une demie heure avant de déboucher sur ce qui se présente comme un véritable coin de paradis, situé au coeur du parc national de Moukalaba Doudou : la rivière Mbani. Il s’agit d’un petit cours d’eau qui a la particularité d’avoir des berges tapissées de sable fin qui servent de transition avec la forêt environnante.

Le long de ces berges se concentre une diversité animale, là encore, représentative de toute la faune de la forêt du bassin du Congo. Ici, on peut observer des éléphants, des buffles, des crocodiles du Nil et surtout des hippopotames dont le parc abrite la plus importante population du pays.

Le niveau d’eau de la Nyanga permet d’accéder à ce site en toute saison.

Hormis l’observation de sa faune exceptionnelle, le parc national de Moukalaba Doudou offre d’autres possibilités de dépaysement qui ne manqueront pas de retenir votre attention et de vous émerveiller. Il en est ainsi du « Gite de Corbey ».

Situé dans l’ancien domaine de chasse de la Moukalaba, entre les villages Mourindi et Bougoulou, il s’agit des vestiges d’un lodge aménagé dans une ancienne concession de la société d’exploitation forestière CEB. La particularité de ce site est de faire partie d’un paysage remarquable composé de savanes vallonnées. On y note aussi la présence d’un petit lac bordé d’une galerie forestière dans laquelle se concentrent des populations de Sitatunga (autre espèce d’antilope) et des Cobes de Fasa mais aussi des pythons de sebae. On y accède en voiture par une piste relativement praticable. Mais il faut continuer à pied pour atteindre le lac. L’excursion au parc national de Moukalaba Doudou est une expérience unique d’aventure et de découverte, au coeur de la forêt équatoriale. 

ruisseau 1         crocodile

 Texte :Jules Marius NTOUTOUME (ANPN), ANPN Crédit photos : ANPN / ONG Program, E.F.H. Damas